CÉLINE LOUIS-FERDINAND (1894 - 1961)

Lot 814
250 000 - 350 000 €

CÉLINE LOUIS-FERDINAND (1894 - 1961)


MAUDITS SOUPIRS POUR UNE AUTRE FOIS.
Manuscrit autographe, circa 1947. 905 pages in-4.
L'ensemble de ce manuscrit a été monté sur onglets et établi par le relieur Jean de Gonet en 4 volumes auxquels s'ajoutent 1 volume de chemises annotées.
Pleine peau de requin, plats noirs, dos et coins de quatre teintes différentes pour chaque volume, dos lisses coutures apparentes, doublures en nubuck de teintes assorties, emboîtage pour chaque volume, dos de box gris-souris titré (J. de Gonet 2007).
Manuscrit autographe de 905 pages abondamment corrigé de «Maudits soupirs pour une autre fois» seconde ébauche avec variantes des deux premiers volumes de «Féérie pour une autre fois» et projet inachevé d'une troisième partie jamais publiée.
Le volume 1 comprend 294 pp grand in-4 sur 169 ff de vélin. Encres noires et bleues, crayon de typographe rouge et bleu.
Le volume 2 comprend 180 pp grand in-4 sur 177 ff à l'encre bleue dont un brouillon de lettre entièrement biffé.
Le volume 3 comprend 216 pp grand in-4 sur 166 ff à l'encre bleue.
Le volume 4 comprend 215 pp grand in-4 sur 166 ff à l'encre bleue dont 7 brouillons de lettres autographes et plusieurs ff entièrement biffés.
Le volume 5 comprend les chemises de travail: 5 grandes chemises cartonnées à rabats recouvertes de nombreuses annotations, mots isolés ou locutions. Ramassis, crapules, charcutier... Ainsi que des citations.
«Maudits soupirs pour une autre fois» est un roman truculent dans l'esprit de «Féerie pour une autre fois «(publié en 1952 à la N.R.F), dans lequel CÉLINE raconte les souvenirs importants de sa vie intime notamment dans l'appartement parisien de la rue Girardon ainsi que ceux comme médecin, dans une verve carnavalesque propre à CÉLINE.
... «Le temps c'est pas une faux qu'il a, c'est une sorte de louche et une marmite monstre, il fout tout dedans, il bascule, il s'amuse à tritouiller sa marmelade obscène que tout se mélange, se confond, s'embarbouille, s'englue... «Elle lâche son balais, elle me voit dans un état de surexcitation subite, elle m'attrape la main, la bonne main. Calmez-vous docteur, taisezvous c'est confidentiel. Elle se hausse à mon oreille ma bonne oreille.
Ils sont à Melun. Sauvez-vous. Restez pas là... Elle me chuchote. C'est de la gentillesse. J'aurais pas cru à ce mouvement, cette sollicitude tout d'un coup. On connaît jamais bien les êtres. Je l'embrasse» «Maudits soupirs pour une autre fois» sera publié en 2007 chez Gallimard dans la collection l'Imaginaire.
Manuscrit considérable superbement relié par Jean de Gonet de l'oeuvre peut être la plus intime de CÉLINE.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue